jeudi 21 septembre 2017

Déjeuner au café 50

Voilà deux fois que nous déjeunons au Café 50 ! Jamais deux sans trois ? Petit à petit, nous prenons nos marques dans cet endroit branché, qui rassemble les Hipsters. Il faut venir sur place pour comprendre de quoi il s'agit, je vous laisse découvrir :

la première fois on visite les "lieux" :

au sens propre et... au sens figuré !





des vitres de couleur, c'est bien !

premier lieu pour méditer, c'est mieux


le premier lieu pour les Messieurs
voici le lieu des Dames, surveillé par Joseph


la second fois, on vient pour les personnages, 

les Hipsters :




et puis la surprise est dans l'assiette :

plat du jour du Hipster-biker

pour les Hipsters fans de fish and chips : I'm



allez-y vite !

c'était la seconde fois, la prochaine, je demande l'autorisation de photographier les susdites personnes


merci Michel B.

on se revoit à Paris ?


PS : la dernière fois que j'ai mangé des fish & chips c'était à Rothéneuf


mercredi 20 septembre 2017

Amor, Caritas, Passiflora

Le terme même de Passiflora fut créé par Federico Cesi, le fondateur de l'Accademia dei Lincei, dans une publication datée 1628 (mais sortie en 1651). En effet, les caractéristiques de la plante évoquent la Passion du Christ :



-les 72 filaments suggèrent les 72 épines de la Sainte Couronne.

-la trentaine de taches rondes ornant l'intérieur de la fleur est associée aux 30 pièces d'argent que Judas reçut pour prix de la trahison.

-les 5 étamines évoquent les 5 plaies du Christ.

-les 3 pointes du pistil rappellent les 3 clous de la Croix.

-les feuilles pointues suggèrent la lance ayant percé le flanc de Jésus.

Saint-Louis dans sa cathédrale à Fort de France

Ce n’est pas fini !

Les missionnaires espagnols firent preuve d'imagination et s'en servirent pour enseigner l'histoire du Christ, en particulier de sa Passion :

- Les vrilles symbolisent les fouets de la flagellation

- les dix pétales et sépales représentent dix des douze apôtres...à ce propos...pourquoi en zapper deux ? Ben…parce qu’il n’existe que dix pétales pas plus, le Créateur s’est un peu planté avec le système décimal !




On devine que de telles analogies ne peuvent qu’inspirer les poètes et les artistes. Ainsi si vous voulez évoquer la mort... susceptible toutefois de colorer l’au-delà d’espérance, vous allez sculpter votre ange gardien. "Il" aura une jolie figure, tant qu’à faire, une figure féminine consolatrice. Un ange a des ailes, il peut s’envoler quelque part où sont abolies les vicissitudes terrestres… Et il va se parer de fleurs symboliques, pourquoi pas des roses ? Mieux : des passiflores !

Alors si je veux représenter l’Amour et la Charité, Amor et Caritas, je vais imiter Augustus : Une grande figure funéraire d'ange ailé modelé vers 1880 pour la tombe de la famille Morgan, commande qui ne fut jamais réalisée.



Le visage de l'ange dérive des traits réguliers de Davida Johnson Clark, modèle et maîtresse. La passiflore, (l'espèce représentée est une Passiflora coerulea, originaire d'Amérique), dont une guirlande orne la taille et la chevelure de l'ange, renvoie à la symbolique qui précède.

Le bas-relief, fondu en France, fut acquis pour le musée du Luxembourg, honneur suprême réservé alors aux artistes vivants. Le symbolisme poétique de cette figure féminine d'une grave délicatesse et le rappel de la sculpture de la Renaissance italienne font de ce relief une des oeuvres majeures de la sculpture américaine.


Si j'ajoute le mot liberty,

je cumule : liberty, amor et caritas

ça ressemble bougrement à Liberté, égalité, fraternité non ?




et voilà Liberty !

Bartoldi n'est pas loin !


http://babone5go2.blogspot.fr/2014/08/liberty.html

lundi 18 septembre 2017

Devoucoux ça change tout !

Dimanche de bon matin : concours hippique à Sainte Anne, c'est du lourd. Il fait frais, il fait humide, le sable à l'entrée est un peu mouillé des pluies de la nuit, la voiture va en prendre plein les tapis, tant pis ! Il faut être à l'heure, Marine s'étant levée à cinq heures du matin, on peut bien être là à huit heures et demie ! Comme existe ici comme ailleurs le quart d'heure (de retard) commingeois, j'en profite pour faire le tour, et farfouiller derrière les coulisses.

les prix

intendance superbement réglée

si l'on n'a pas de selle Devoucoux, on est au clou

Devoucoux ça change tout

une belle Devoucoux noire et sobre, c'est bien,
mais le tapis bleu, faute de goût !


quand il me voit, le jury se met au garde à vous !
je leur dis que je représente Devoucoux,
ils se mettent debout !

le circuit se prépare à pied : reconnaissance préalable au sol


Entrainement préparatoire, Kali a compris qu'elle montait sur scène,
elle stresse un peu, il faut l'échauffer





Elle est numéro 7 :

 le parcours se fait en quelques longues secondes, c'est bientôt à nous !



petit trot avant le top, et c'est parti !




obstacles signés Devoucoux partout










Kali avait mis ses bas de contention :


et son filet de strass
belle jument California

et superbe écuyère !

à toutes deux des bisous...

...Devoucoux est fier de vous !


où cette aventure avec Devoucoux va-t-elle nous mener ...?



PS : les précédents épisodes :